C.U.I. ou l’esclavage moderne pour faire tomber le chômage

CUI ou Contrat Unique d’Insertion, c’est le contrat qui a été mis en place pour faire diminuer, en apparence, le chiffre du chômage. Et oui, on est prêt à faire n’importe qui pour faire diminuer ce chiffre qui fait peur à nos politicards opportunistes. Le CUI consiste simplement à employer une personne dans une collectivité ou une société avec un salaire réduit. Ainsi, pour une semaine de 24 heures, l’employé ne touche qu’environ 700€, je vous passe la précision des chiffres. Sans vouloir faire de comparaison, nos élus on pondu des lois pour interdire aux entreprises d’embaucher des ouvrier des pays de l’Est avec un salaire 600€. Et certainement les mêmes qui ont voté ce CUI. Avouez qu’il y a de quoi se poser des questions. Sachez aussi que ces CUI ne sont pas renouvelables et seulement pour une durée de deux ans.

Vu le salaire perçu par les « bénéficiaires » du CUI, il va de soit que certaines personnes vont chercher un « petit à côté » pour arrondir les fins de mois. S’engage alors une course à l’organisation pour pouvoir jongler avec plusieurs emplois pour bien souvent une récompense pas à la hauteur des efforts fournis.

Mais le pire de tout, c’est que vous êtes à la pogne des pseudos DRH qui n’hésitent à foutre en l’air toute une organisation pour boucher un trou et ce en fin de contrat. Quand on sait qu’il y aura que dalle derrière, j’entends par là, aucune embauche ou prolongation de contrat, bah j’ai envie de dire: « Qu’ils aillent se faire foutre !! ». On a beau être dépendant du travail, ce n’est pas pour cela qu’on doit être esclave, pas du travail, mais des gens incompétents donnant ce travail.

Pour plus d’information sur la rémunération du CUI, je vous conseille vivement cet article :

L’employé en CUI-CAE ne coûte que 44 centimes de l’heure à son patron

 

1 réflexion sur « C.U.I. ou l’esclavage moderne pour faire tomber le chômage »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four + five =