=== DISSERTATION : Orthographe et respect ===

L’orthographe sur les réseaux sociaux n’est pas qu’une autosatisfaction ! Elle est aussi un certain respect envers le lecteur

Voilà, telle était une citation que j’avais posée sur Facebook. Puis pour plaisanter, j’avais ajouté : « Vous avez deux heures ». Impossible donc pour moi de passer à côté de cette dissertation ; d’autant plus que c’est l’année du brevet pour ma fille et qu’aujourd’hui même, elle passe son brevet blanc de français (Courage ma fille).

D’abord, qu’est-ce que l’orthographe ? Étymologiquement, « ortho » (du grec) signifie « droit » et « graphe » évoque tout ce qui se réfère à l’écriture. Orthographe signifie donc « écriture droite » ou  bien, plus imagé, le fait d’être rigoureux dans son écriture.

Mais plus simplement, l’orthographe permet de donner un unique sens à une phrase sans qu’il y ait de confusion possible. Ainsi, quel bonheur de s’être fait comprendre sans que le lecteur ait à froncer les sourcilles en se demandant qu’est-ce qu’a bien pu vouloir dire l’émetteur. Quel bonheur aussi de pouvoir se faire comprendre par un étranger novice en français (vous avez déjà essayé de lire de l’anglais en mode SMS ?). Et pour finir, quel bonheur de se sentir « propre » quand on publie, se dire que c’est clair, net et que mes propos seront compris dans le sens dans lequel je veux les imposer.

Ne pas faire un petit effort sur son orthographe c’est prendre le lecteur pour un moins que rien. Se dire : « C’est déjà bon… il comprendra » . C’est un peu comme si vous prépariez un repas pour ce même lecteur en se disant « Tant pis si c’est pas bon ! » . Dans ce cas pourquoi faire cette démarche si c’est pour se moquer de son interlocuteur. En fait, on tombe dans du pur égoïsme et met à mal le respect que l’on doit au lecteur qui « se donne la peine » de vous lire.

Il existe plusieurs sortes de fautes d’orthographe. La première c’est la faute de frappe, facile à corriger si on se relit une ou deux fois. Ensuite vient l’ignorance de l’orthographe de certains mots. Il se peut dans ce cas qu’il y ait un doute, alors le dictionnaire est utile en supplément des divers correcteurs orthographiques. Puis on a l’abruti de base qui se contente du « langage SMS », qui se fout complètement du lecteur en prétextant que l’orthographe ne sert à rien et que le principal est de se faire comprendre. J’imagine bien la pagaille si tout le monde adoptait son propre langage écrit. Ce dit langage SMS est sans doute un style que l’on veut bien se donner, mais il est complètement ridicule et surtout irrespectueux. Il y a aussi les gens qui ont vraiment des difficultés. La faute ne leur reviendrait alors pas directement, mais plutôt au système éducatif, mais ça c’est autre chose.

L’orthographe française est complète et complexe mais c’est bien ce qui donne son charme et son exactitude à la langue.

Si j’ai fait des fautes dans cette dissertation, qu’on me pende ! 😀

On écrit :
Ça va et non sa va – Bon anniversaire et non bonne anniversaire – J’ai fait et non j’ai fais – Si j’avais fait et non si j’aurais fait – Ne t’inquiète pas et non « tkt »…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fifty two − 47 =