Entre confiance et honte

Je vais essayer de rester neutre pour ne pas fausser l’objectif de cet article. Aujourd’hui on peut vraiment dire que l’élection présidentielle est entachée par diverses affaires. Coupables ou non, seuls l’avenir et la justice nous le diront. Toutefois je trouve plusieurs faits troublants voire inquiétants.

Voilà un bon moment que François Fillon baigne dans des suspicions d’emplois fictifs et d’enrichissement personnel. Au début on se dit que si affaire il y a, le suspect doit être jugé. Mais au fil du temps, je me pose de plus en plus de questions sur la confiance que je porte à la justice. En effet, alors que certaines affaires sont jugées bien des années plus tard, là on assiste à un déferlement d’actions judiciaires qui compromettent fortement la suite de sa vie politique, en tout cas pour les présidentielles.

Aujourd’hui on apprend que le Parlement Européen a levé l’immunité diplomatique de Marine Le Pen. C’est la justice française qui a demandé cette levée parce que la députée européenne avait publié des photos de crimes commis par DAECH. N’oublions pas qu’en parallèle, l’Europe soupçonne Marine Le Pen d’avoir employé à mauvais escient une assistante parlementaire, il y a maintenant deux ans. Cette levée immunitaire permettra à la fois de mettre en examen pour les photos – qui pour moi est un minable écran de fumée venant de la justice française – pour ensuite juger l’affaire de l’assistante parlementaire. Cette manœuvre est quand même un peu tordue à mon goût, le mobile était quelque peu léger pour lever une immunité. Ou pourrait également ajouter le jugement pour des propos de Jean-Marie Le Pen qui intervient en pleine la campagne. Mais ne poussons pas trop loin.

A noter que pour le moment, aucune affaire n’a été trouvée pour la Gauche. Il est possible, et je l’espère, que la Gauche n’ait rien a se reprocher. Malgré quelques affaires qui flottent sur les réseaux sociaux concernant Emmanuel Macron, aucune action n’est lancée sur cette Gauche. En attendant, j’ai quand même l’impression que quelque chose ne va pas. La Droite est la seule lésée dans cette histoire. On peut donc largement se poser la question sur la confiance qu’on porte à la justice française. Je suis vraiment partagé entre la confiance que j’ai envers la justice et la manière dont elle agit. J’ose espérer que la justice française ne roule pas pour (ou contre) un parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 77 = seventy eight