J’ai viré le gilet jaune

Ce matin, j’ai viré le gilet jaune qui gisait sur mon tableau de bord depuis le 17 novembre. Je suis toujours en accord avec le fond du mouvement des Gilets Jaunes et j’espère que ça va déboucher sur des choses bien concrètes vis-à-vis du peuple, du système et de la République.

Cela dit, le blocage des rond-points devient de plus en plus absurde. Oh bien sûr, je dis cela parce que encore hier je suis resté bloqué pas loin de trois heures, fusillant ainsi la fin de la journée ; mais aussi parce qu’aujourd’hui j’ai l’impression, quand j’aborde un rond-point gardé par des Gilets Jaunes, d’entrer dans une mini ZAD -Zone A Défendre – (à la Notre-Dame-Des-Landes), ce qui ne correspond pas à mes principes idéologiques. Je prends mon mal en patience, toujours. Mais il faut passer à l’étape suivante maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = one

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.