Le mystère du dopage

A la veille du départ du tour de France cycliste, voilà qu’une affaire de dopage pointe le bout de son nez :oui: . C’est Laurent Jalabère qui serait visé et qui,  contre toute attente, se trouve étonné et abasourdi 😀 .  Bon, j’l’aime bien le Jaja mais faut pas abuser. Comment un coureur cycliste peut-il voir ses performances s’accroître sans se poser de question mais surtout comment un cycliste peut-il se laisser faire injecter des substances inconnues dans le corps.

Le cyclisme est un beau sport mais il est malheureusement pourri par la tricherie. On ne peut pas vraiment tout mettre sur le dos des équipes (encore que…) parce que le spectateur en demande de trop. En tant que spectateur, comment peut-on exiger qu’un sportif se cogne 3500 km sans prendre un petit sucre magique. Si on y réfléchit bien, et là pour le coup on ne sera pas étonné, le pognon se retrouve au centre du problème et on assiste une fois de plus à une fuite en avant. :

plus d’exigence spectatrice => plus d’effort sportif à fournir => dopage

Si on prenait le problème à la racine, c’est à dire le spectateur, je pense que dopage disparaîtrait. Si le spectateur jugeait la performance humaine au lieu des performances sportives, il y aurait du grand changement dans le cyclisme et le sport en général même !

Un jour j’ai rêvé d’un sport sans pognon, mais ce n’était qu’un rêve 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty eight − = sixty two

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.