Putain de tout…

Ce matin, à mon grand regret, je suis de corvée de fleurs. Corvée de fleurs, c’est levé de bonne heure avec une tournée de 4 ou 5 clients. Et aujourd’hui on est samedi. A l’heure où tout le monde pionce, moi, mon réveil sonne comme une sourd à 3h00. J’ai un peu d’avance et c’est assez réjouissant à cette heure-ci.

A 3h20 je suis près et je pars. Bon pas de bol, ma voiture a du mal à démarrer. Il me faudra lui mettre 6 coups de clé pour qu’enfin le moteur parte. Mais je sens que quelque chose ne va pas. L’intensité de mes feux baissent assez rapidement, au point que je me demande si je vais pouvoir encore voir clair en arrivant au dépôt.

Au bout de 2 km et demi, c’est la catastrophe. Plus du tout de jus dans la batterie, le moteur s’étouffe et fini par caler. Il est 3h25 du matin. Je me sens juste seul à ce moment. :triste: Ma femme et mes enfants dorment à la maison, inutile de penser à appeler qu’elle vienne me dépanner.  Une seule solution, et pas des plus encourageante : repartir à la maison à pied pour reprendre l’autre voiture en espérant que Maryline n’en aurait pas besoin ce matin. Je commence donc à courir sur le chemin de retour. Mais 2 km et demi c’est long. J’alterne donc entre course et marche à pieds. Au bout de 15 minutes j’arrive enfin à la maison. Je réveille doucement Maryline pour savoir si elle n’a pas besoin de la voiture. Ouf nen !!! Je lui laisse donc les clés de ma voiture et monte dans la 407 pour aller transvider mes affaires. J’arrive au bout de la rue et une étincelle s’allume dans la tête : j’ai laissé mes clés à Maryline, j’ai fermé ma voiture à clé… Comment je fais pour ouvrir et reprendre mes affaires ??? (connard) :cassetete: . Demi tour, je vais rechercher mes clés de voiture et retourne charger mes affaires. Transvidage effectué et clés de voiture cachées, je peux maintenant monter au dépôt pour commencer cette putain de tournée de fleurs. A peine à arrivé, une seconde étincelle dans ma tête : ma carte chauffeur est restée dans ma voiture !!!! Alors là, je suis blasé. :suicide: Rouler sans la carte chauffeur, c’est çà… Je me tâte pour savoir ce que je fais, faire la tournée de ces putains de fleurs sans carte en se disant que c’est samedi et qu’il y a moins de cow-boys ou bien assurer le coup mais perdant encore 25 minutes pour l’aller retour à ma voiture. Je ne risque pas, je repars chercher ma carte.

Après ces allers et venues, je me dis que c’est bon, toutes les conneries me sont tombées sur la tête et que je peux enfin aller charger ces saloperies de fleurs.

Dans cette histoire, j’ai perdu 1h sur mon emploi du temps. Du coup, au lieu d’arriver entre 7 et 8h pour le premier client, j’arrive entre 8 et 9h et forcément, il y a du monde et je dois attendre et encore perdre du temps sur les autres clients.

On est samedi, il est 9h00, je suis à Thionville et il me reste 4 clients à livrer, ce soir il faut que j’aille chercher la bétonnière, mais avant faut que j’aille changer la batterie de ma voiture. Ces jours, je les adore… :non:

PUTAIN DE TOUT… :fuck:

NB : je mets cet article en non classé parce qu’il n’y a pas de mots pour des journées de ce genre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

74 − = seventy three